Le Mystère Henri Pick

Le Mystère Henri Pick, David Foenkinos
Éditions Folio, 336 pages, 2018

En Bretagne, un bibliothécaire recueille tous les livres refusés par les éditeurs. Parmi ces manuscrits, une jeune éditrice découvre une pépite écrite par un certain Henri Pick. Elle part à sa recherche et apprend qu’il est mort deux ans auparavant. Mais selon sa veuve, il n’a jamais écrit autre chose que des listes de courses… Aurait-il eu une vie secrète ? Auréolé de ce mystère, le livre de Pick aura des conséquences étonnantes sur le monde littéraire.

15/20

En Bretagne, dans la petite ville de Crozon, le bibliothécaire Jean-Pierre Gourvec décide de dédier une partie de son établissement aux livres refusés. Le principe de ce lieu est simple : les auteurs dont le manuscrit n’a pas été accepté par des maisons d’édition ou ceux qui n’ont pas souhaité soumettre leur écrit à leur jugement peuvent y déposer leurs ouvrages. Il va tenir cet endroit avec Magali, une femme qui n’a a priori pas d’intérêt particulier pour l’univers du livre, qu’il va former et qui prendra sa suite. Des années plus tard, alors que M. Gourvec est décédé, Delphine débarque à Crozon accompagnée de Frédéric pour un séjour chez ses parents. Delphine, dont le métier est éditrice pour Grasset ; Frédéric, quant à lui, est un auteur même si son premier roman ne connaît que peu de succès. Alors qu’ils entendent parler de ce lieu si spécial au cours d’un repas, nos deux Parisiens décident de se rendre à la bibliothèque des livres refusés. Ils sont loin d’imaginer qu’ils vont y découvrir une véritable pépite signée du nom d’Henri Pick. Delphine ne doute pas que ce livre doit être publié et, avec l’aide de son conjoint, elle va tout faire pour identifier qui se cache derrière ce nom… 

Henri Pick est un personnage que l’on ne croise jamais, mais qui va pourtant beaucoup faire parler de lui. En effet, cet ancien pizzaiolo n’était pas connu de ses proches pour aimer particulièrement la littérature. Après que l’on a découvert qu’il est l’auteur d’un roman intitulé Les Dernières Heures d’une histoire d’amour, la vie de Madeleine, sa veuve, et celle de Joséphine, sa fille, vont être bousculées. Après sa publication, l’ouvrage rencontre un fort succès non seulement par sa qualité littéraire, mais également à n’en point douter grâce au mystère qui l’entoure. Un réel engouement se crée autour de cette nouvelle parution. Madeleine se retrouve par exemple interviewée par le célèbre François Busnel. Pourtant, Jean-Michel Rouche, un ancien journaliste littéraire connu pour son mordant, est très sceptique et doute sincèrement de l’identité de l’auteur. Il va donc mener l’enquête de son côté. Ainsi, nous allons tenter de découvrir qui était Henri Pick, mais également qui était Jean-Pierre Gourvec, et nous immiscer dans le quotidien de nombreux protagonistes qui peuple les pages du Mystère Henri Pick.

Cet ouvrage de David Foenkinos est un roman qui parle de livres, ce qui ne pouvait que séduire la lectrice que je suis. J’ai beaucoup aimé tout le suspense qui tourne autour de l’identité des deux hommes susmentionnés, mais de l’histoire de ce livre. Nous allons également rencontrer de nombreux personnages qui ont chacun leurs secrets et leurs parts d’ombre. J’ai beaucoup apprécié cet éventail de personnalités que nous offre cette œuvre. Personne n’est vraiment bon ni mauvais, chacun est simplement humain, avec ses failles et ses faiblesses. Par ailleurs, nous entrons dans les coulisses du monde de l’édition. Comment est choisi un manuscrit ? Par quel hasard un roman rencontre-t-il le succès alors qu’un autre ouvrage d’un même auteur ne sera pas salué par la critique ? Quelles sont les ficelles de l’univers de l’édition ? Comment la publication d’un livre peut-elle déterrer des secrets ou bouleverser une famille ? 

Je ne peux que louer la plume de l’auteur qui nous propose de courts chapitres s’intéressant tantôt à un personnage, tantôt un autre point. Cette diversification dans la narration apporte un réel plus puisqu’elle maintient l’attention de son lecteur en éveil. Les protagonistes mis en scène sont des individus du quotidien qui se retrouvent propulsés dans quelque chose qui les dépasse. J’ai beaucoup apprécié les notes de belles pages qui indiquent de petits détails sur les personnages connus du lecteur seul, lui donnant parfois le sentiment de connaître les secrets des héros de ce livre, et créant une certaine connivence entre lui et David Foenkinos.

J’ai aimé partir à la découverte de la genèse du Mystère Henri Pick, dont la fin m’a particulièrement surprise. Grâce à ce livre, j’ai voyagé dans un village de Bretagne, j’ai fait la connaissance d’individus – mais surtout des personnalités –, j’ai été émue, étonnée, et même révoltée. Je ne doute pas que tous les amoureux des livres passeront un agréable moment s’ils se retrouvent avec Le Mystère d’Henri Pick entre les mains, et je les invite à forcer le destin.

On croit que le Graal est la publication. Tant de personnes écrivent avec ce rêve d’y parvenir un jour, mais il y a pire violence que la douleur de ne pas être publié : l’être dans l’anonymat le plus complet. […] Publier un roman qui ne rencontre pas son public et virgule c’est permettre à l’indifférence de se matérialiser.

8 réflexions sur “Le Mystère Henri Pick

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s