Belphégor

Belphégor, Arthur Bernède
Éditions Libretto, 304 pages, 2019

Un fantôme tue dans Paris… mais pas n’importe où, à l’intérieur même du Louvre !
C’est dans le département des Antiquités orientales que l’on découvre le corps inanimé d’un gardien à côté de la statue renversée du dieu des Moabites nommé Belphégor. L’inspecteur Ménardier prend en charge cette enquête qui s’annonce peu banale. Il s’agace de l’intrépidité d’un jeune journaliste fort ambitieux qui entend résoudre le mystère avant lui…

16/20

Depuis enfant, je connais l’histoire de Belphégor grâce à l’adaptation en téléfilm de Claude Barma dans laquelle joue la célèbre Juliette Gréco. J’adorais le regarder, même si je dois avouer qu’elle me faisait un peu peur. Aujourd’hui adulte, je suis tombée sur ce livre et je n’ai pu m’empêcher de plonger dedans. Sans doute faut-il y voir une petite Madeleine de Proust… Mais je dois reconnaître que le roman de Arthur Bernède est assez loin de ce qui m’était familier.

Un fantôme semble sévir à l’intérieur du Louvre. Il a d’ailleurs déjà tué un des gardiens dans la salle des dieux barbares : Sabarat. Lorsque Jacques Bellegarde, reporter pour le Petit Parisien (notons qu’Arthur Bernède a publié Belphégor dans ce même journal en 1927 sous forme de feuilleton), entend parler de ces faits, il compte bien résoudre ce mystère. En effet, une telle découverte serait parfaite pour sa carrière. Mais la police est déjà sur le coup, et plus particulièrement l’inspecteur Ménardier. Parallèlement à tout cela, Chantecoq, un détective dont la renommée n’est plus à faire, va lui aussi tenter de savoir qui se cache derrière Belphégor…

J’ai beaucoup aimé le personnage de Jaques Bellegarde, qui essaie d’allier vie privée et professionnelle sans jamais renoncer à son but malgré les menaces de Belphégor à son encontre. J’ai également apprécié Colette, fille de Chantecoq, qui suit l’enquête de loin et marche sur les pas de son père, fin limier qui n’a pas son pareil pour débusquer les entourloupes. Simone, l’amoureuse éconduite, aurait pu me toucher si son comportement ne versait pas à ce point dans le pathos. De nombreux autres individus gravitent autour, et tous sont finement maîtrisés et ont des raisons d’agir tel qu’ils le font…

Avec ce livre, nous plongeons pleinement dans le Paris des années 1920. C’est un réel régal de se promener dans ces rues à cette époque, ainsi que dans le très célèbre musée où se situe en partie l’action. Arthur Bernède nous offre ici un roman policier rondement mené. Découpée en quatre parties, elles-mêmes subdivisées en sous-chapitres, cette œuvre nous permet d’assister au déroulement de l’enquête en suivant divers protagonistes, ce qui nous donne la possibilité, à nous, lecteurs, de nous interroger tout au long sur l’identité du coupable. À l’instar de différents personnages, je me suis souvent fait abuser par les indices présents dans le récit. En effet, j’étais très loin de me douter de qui est le meurtrier (pour la petite anecdote, il n’est pas porté à l’écran dans l’adaptation susmentionnée).

Dans Belphégor, l’hémoglobine ne coule pas à flots, aucune scène choquante, mais un roman policier qu’on lit avec plaisir. Il y a du suspense, des individus que l’on apprécie plus ou moins, mais aussi tout un univers spatio-temporel dans lequel on se plonge avec délice. Bien que très différente du feuilleton télévisé non seulement au niveau des personnages que de l’intrigue (le but de Belphégor est ici tout autre), j’ai passé un excellent moment avec l’œuvre originale qui m’a finalement surprise, qui m’a également conquise. C’est un ouvrage qui ravira toutes les générations !

Je vous préviens que si vous continuez de vous occuper de l’affaire du Louvre, je n’hésiterai pas à vous envoyer rejoindre le gardien Sabarath.
BELPHÉGOR

2 réflexions sur “Belphégor

  1. Tout à fait le genre de romans que j’aime ! Je me le note directement, merci pour la découverte 🙂
    J’aime beaucoup venir par ici, tu as toujours un avis juste et équilibré, c’est top 🙂
    Bon dimanche à toi

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s