Lux # 1

Lux, tome 1 : « Obsidienne », Jennifer L. Armentrout
Éditions J’ai lu, 384 pages, 2014.

Quand Katy déménage dans un coin paumé de Virginie-Occidentale, elle s’attend à tout sauf à rencontrer des voisins de son âge. Déception, Daemon Black a beau être canon et avoir une sœur jumelle adorable, il n’en est pas moins insupportable et arrogant !
Lorsque Kat se rend compte que tout le monde semble fuir la famille Black, elle voit d’un autre œil la froide suffisance de Daemon. Pourra-t-elle encore l’éviter quand tout lui crie de s’en approcher ?

14/20

Quelques années après la mort de son père, Katy et sa mère quittent la Floride pour emménager dans une petite ville de Virginie où les regards semblent converger vers l’habitation de ses voisins. Lycéenne et grande amatrice de livres, elle tient un blog littéraire pour partager sa passion. Quand elle rencontre pour la première fois Daemon, son voisin qui fréquente le même établissement que celui dans lequel elle est inscrite, Katy n’a aucun doute : derrière son apparence de beau gosse se cache un vrai crétin imbu de sa personne. Dee, la sœur de Daemon, est son exact opposé : joviale, souriante, elle se lie immédiatement d’amitié avec Katy, contre l’avis de son frère, qui est persuadé que Katy représente une menace pour eux. Mais pour quelle étrange idée ? Et pourquoi les triplés amis de Dee et Daemon semblent-ils haïr Katy alors qu’ils n’ont jamais échangé avec elle ?

Je dois dire que j’ai beaucoup aimé le personnage de Katy. Tout d’abord, cette jeune femme adore lire et tient un blog… forcément, cela ne pouvait que faire écho en moi. Elle est assez mal à l’aise dans sa nouvelle école, et il faut dire que son voisin ne fait rien pour lui venir en aide. Bien au contraire, plus il peut la pousser dans ses retranchements, et plus il le fait, comme si cela l’amusait. Entre ces deux personnages, c’est une forme d’attraction/répulsion qu’aucun des deux ne saisit vraiment. En effet, Daemon cache un lourd secret, et il doit protéger sa sœur à tout prix. Mais qui Dee et Daemon sont-ils réellement ? Par ailleurs, j’ai trouvé très chouette l’amitié entre Dee et Katy. Elles semblent pouvoir – presque – tout se dire. Elles se comprennent, rient ensemble et se font découvrir des lieux et activités. Très vite, Dee et Daemon vont prendre beaucoup de place dans l’existence de notre blogueuse. J’ai également beaucoup apprécié la relation entre Katy et sa mère : un lien d’amour, mais aussi et surtout de confiance. D’autres protagonistes sont bien évidemment mis en scène, et on assiste à la vie de Katy au lycée, qui va être chamboulée par des événements pour le moins inexplicables…

« Obsidienne », le premier opus de la sage Lux, est un tome introductif. Les enjeux de la saga ne sont manifestement qu’évoqués : on découvre le secret de Daemon et Dee, on se doute de ce qu’il pourrait plus ou moins advenir par la suite, mais il n’y a pas d’énormes retournements de situation incroyables. Pour être tout à fait franche, ce roman m’a beaucoup fait penser à la tétralogie Twilight, bien qu’il ne soit pas ici question de vampires. J’ai trouvé de grosses ressemblances sur diverses scènes, et j’aurais sans aucun doute préféré qu’il en soit autrement. Pour autant, j’ai passé un bon moment à la lecture de ce livre. J’ai aimé le ton de l’auteur, et plus exactement celui de Katy, puisque c’est elle la narratrice. Elle n’a pas sa langue dans sa poche, et c’était à mon sens un sérieux atout pour apporter quelques touches d’humour au récit. J’ai apprécié découvrir les personnages nés de la plume de Jennifer L. Armentrout et l’univers créé. Oui, il n’y a rien de révolutionnaire entre ces pages, mais à la limite, peu importe.

« Obsidienne » est donc un tome introductif plutôt sympathique, bien que pas vraiment surprenant. Je lirai probablement la suite, même si ce n’est pas une de mes envies prioritaires. En effet, je pense que c’est davantage sur les livres suivants que je pourrai juger de la qualité de cette série.

Les cartons s’empilaient dans ma nouvelle chambre et Internet n’était toujours pas opérationnel. Depuis mon arrivée ici, je n’avais pas pu mettre à jour mon blog littéraire. J’avais l’impression d’avoir été amputée d’un membre. À en croire ma mère, je passais beaucoup trop de temps à m’occuper des « Khroniques de Katy ».